mandala sacré, sacré mandala

le-secretaire
La divinité tibétaine Lalachakra se trouve en centre d’un mandala considéré comme son palais sacré. Le centre où elle est assise est la matrice, le tout à partir duquel chaque chose se manifeste. Après les rites, le mandala complexe éxécuté avec du sable de différentes couleurs obtenues en boyant des pierres précieuses est détruit. Ainsi il est possible d’illustrer le caractère éphémère de toutes choses. (…)Le terme mandala vient d’un mot sanskrit signifiant « cercle ». Quant au point central du mandala, il s’appelle “bindu” en sanskrit “goutte”, “semence”.