ombilicologies

images Le conteur Yannick Jaulin, avec quelques compères, est à l’origine du conssèpte «Pougne-Hérisson, nombril du monde». Ces joyeux facétieux en ont même tiré un bouquin intitulé avec beaucoup d’à-propos « le nombril du monde» (Gestes éditions). On  y trouvera une foultitude de centres du monde, que même certains je les avais pas encore répertoriés (mais ça n’allait pas tarder ). Voici donc, livrés en pâture à mes nombreux lecteurs, ces nouveaux centres :

  • V.I.T.R.I.O.L. Visita Interiora Terrae Rectifiandoque Invenies Occultum Lapidem, « découvre l’intérieur de la terre et, en rectifiant tu trouveras la pierre cachée (des sages)»
  • l’ile d ‘Ogygie, qu’Homère nomme  «nombril du monde»
  • le temple de Jérusalem (on trouve un omphalos près du Saint-Sépulcre)
  • le mont Ararat (où aurait échoué l’arche de Noé)
  • le mont Thabor viendrait de « tabur » qui signifie nombril
  • le « hout-ben-ben » la demeure de Ben-Ben qui, à Héliopolis dans l’Egypte ancienne, renfermait une pierre conservée comme relique; elle matérialisait le sperme pétrifié d’Atoum qui se créa lui-même,
  • l’arbre de Bodh-Gaya au pied duquel le Bouddha reçut l’illumination,
  • l’île de Malekula aux Nouvelles Hébrides,
  • l’ancienne cité de Bet-El, l’antique Betehl, à 6 kilomètres au nord de Ramallah. Elle fut le théâtre du songe de Jacob, qui vit descendre du ciel une échelle, lien symbolique entre la terre des hommes et la demeure divine, promesse du Paradis.
  • Mexico qui en langue quechua veut dire «nombril de lune»
  • p’têt mêm’ l’étoile polaire qui, dans les poésies scandinaves, est un nombril de ciel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *