le cycliste perdu

lICMoi, je viens juste de finir de lire un livre qui s’intitule “le cycliste perdu”. J’aime bien les livres de la littérature cycliste, parce que ça me donne des idées de prochains voyages et surtout quand ça finit bien. Ici ce n’est pas le cas car le cycliste perdu n’est toujours pas retrouvé. Alors, un autre cycliste s’élance à la recherche du cycliste perdu. Celui-là revient heureusement, sinon il n’y aurait personne pour écrire ce livre. Ou bien il faudrait qu’un troisième cycliste, appelons-le C, s’élance à la poursuite du cycliste B qui lui -même est à la recherche du cycliste A. On n’en finirait pas. Ca ferait comme une caravane de cyclistes à la poursuite les uns des autres. Remarquez, c’est un peu ça une course contre la montre. Bref, sans vous dévoiler ni les roues ni la fin, on ne retrouve pas le cycliste perdu parce qu’il est mort assassiné. Personnellement, ce que je craignais avant tout avant de lire ce livre c’était de crever sur la route. Mais je voulais juste parler de mon pneu. Je vous prêterai mon livre “le cycliste perdu” dès que je l’aurai retrouvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *