Jacques Henri Lartigue

JH Lartigue

images Ici j’ai photographié la chute de Simone. C’était à Rouzat, en Auvergne, le 16 septembre 1913. Simone est la plus jolie des jolies jeunes filles (…) elle me regarde avec des yeux si gentils que j’y pense en m’endormant, en me réveillant, et même bien éveillé! Entre nous deux, il y quelque chose si mystérieux, de si pur, de si merveilleux, de si « sans nom » que personne, surtout les gens de la Terre, ne peut comprendre(…) c’est un peu comme de la lumière ou du parfum; c’est là, ça reste là, mais on n’a besoin de rien faire pour que ça y soit.
(Jacques Henri Lartigue, journal )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *