centrifugeuses

le-secretaireSelon une théorie, certains avancent que les Mayas ont calé leur calendrier sur les observations d’une bande de poussières sombres dans la Voie lactée qui, selon certains, était appelée Xibalba be ou « route noire ». Jenkins avance que les Mayas savaient où l’écliptique intersectait la route noire et donnaient à cette position du ciel une signification particulière dans leur cosmologie. Toujours selon Jenkins, la précession alignera précisément le Soleil avec l’équateur galactique lors du solstice d’hiver 201264. Jenkins avança que les Mayas avaient anticipé cette conjonction et la considérait comme le signe d’une profonde transition spirituelle pour l’humanité. Les partisans de l’alignement galactique affirment que, comme l’astrologie utilise les positions des planètes et des étoiles pour prophétiser des événements futurs, les Mayas créèrent leur calendrier avec l’objectif de se préparer à d’importants événements mondiaux. Jenkins attribue le savoir des anciens chamans mayas concernant le centre galactique à leur utilisation de champignons hallucinogènes, des bufotoxines et d’autres psychédéliques. Jenkins associe également la Xibalba avec un « arbre monde » en se basant sur les études de la cosmologie maya actuelle.
De plus, le Soleil ayant une largeur d’un demi-degré, il lui faut 36 ans pour réaliser cette précession à travers un simple point. Jenkins lui-même note que même avec sa position précise de l’équateur galactique, sa convergence la plus précise avec le centre du Soleil a déjà eu lieu en 1998 et que l’alignement galactique est concentré sur une période autour de 199869.
(d’après un site internet )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *