lICN’en croyez pas un mot. J’ai effectivement grillé quelques neurones à la découverte de tous ces centres parallèles. Ces centres excentriques si j’ose dire. Un vertige existentiel. Exocentré.Tous ces gens qui cherchent à leur façon…c’est émouvant, non ? Ces multiples centres qui se cherchent, se croisent, se meuvent dans l’espace infini des idées…Moi j’avais besoin de faire le point. Me mettre en retrait de ma propre aventure. Me concentrer sur mon centre à moi.Vous pouvez comprendre ça? Alors j’ai décidé de m’octroyer quelques jours pour faire un brèque. Tout va bien. Ils s’occupent tous parfaitement de moi. Pour l’alimentation, bouillon de volaille, a dit le docteur. D’accord. Mais j’ai aussi pas mal de tablettes de chocolat et des packs de bière sous le lit. Quant à “Martine à la plage”, c’était juste pour donner le change. Pour qu’on me fiche la paix. Bientôt reviendra le temps où je me pencherai à nouveau sur les cartes routières.
Voici plusieurs mois maintenant que je suis parti à la recherche du centre. Plusieurs années même si je compte tous mes voyages où je suis parti sans savoir ce que je cherchais. Sans savoir même que je cherchais. Sans chercher à savoir. Quand on part sans chercher, on risque de trouver sans savoir. Ah, je peux dire que j’en ai fait du chemin et vu du pays, et lu, et écouté tant de gens qui ont tous quelque chose à me dire de leur centre. Un sacré paquet. Je pourrais même dresser un atlas des centres. Mon repos forcé m’oblige à tout remettre à plat. Comme mes pneus. Bon moment pour faire un premier bilan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *